Lieu:
** Alle **
Arrivée:
Départ:
Adultes: Enfants:
Chambr.

L'histoire de Loèche-les-Bains

seite141

Nous avons pensé pendant très longtemps que la découverte des bains thermaux de Loèche-les-Bains et l’implantation des premiers habitants datait du XIIIème siècle. Mais, la découverte d’objets de l’Antiquité atteste la présence d’habitants à Loèche-les-Bains dès le IIème siècle après Jésus Christ.

Par ailleurs, des traces celtes datant du IVème siècle avant Jésus Christ ont également été découvertes ainsi que des pièces et autres objets du temps de Vespasien et de Dioclétien. Nous pouvons donc dire avec certitude que les romains, toujours amateurs d’eaux chaudes, se sont baignés dans nos sources thermales naturelles.

Avec la migration des peuples, les Bourguignons sont ensuite arrivés dans la vallée au Vème siècle, et plus tard les Alamans au IXème siècle par le col de la Gemmi, expliquant ainsi les origines des deux langues en Valais. Pourtant, jusqu’à la Renaissance, un dialecte franco-provençal était parlé à Loèche-les-Bains et la ville de Loèche apparaissait au XIIIème siècle sous le nom de "Boez" dans les registres. 

En 1315, Loèche-les-Bains devient enfin une commune autonome et les documents officiels mentionnent déjà les sources thermales. En 1449, un sentier des muletiers a été officiellement construit pour relier Loèche à Loèche-les-Bains. Les droits des sources et des bains thermaux deviennent alors la propriété de l’évêque de Sion et de familles nobles de Loèche et de Lucerne en 1478. Les premières auberges ouvrent alors leurs portes et la localité est rebaptisée en allemand "Baden" ou en latin "Balnea Leucensia". En 1484, Jost von Silenen, évêque de Sion à l’époque, donne l’ordre de construire une église paroissiale.

Plus tard en 1501, le nouvel évêque valaisan, Matthieu Schiner, décrit comme un esprit brillant et menant une carrière politique européenne, acquit les droits des bains et vanta à maintes reprises les cures thermales du village lors de ses voyages à travers l’Europe. D’autres descriptions des sources thermales ont probablement été faites par Paracelsus, Sebastian Münster, Johannes Stumpf ou Pictorius. Tous ont ainsi contribué à la première vague touristique et la langue allemande s’imposa.

Malheureusement, un certain nombre d’avalanches détruisirent l’infrastructure de Loèche-les-Bains au cours du XVIème siècle. Les habitants et les premiers touristes ne se découragèrent pas pour autant et reconstruisirent rapidement, les droits des sources changèrent à nouveau de propriétaire. Le premier hôtel de Loèche-les-Bains vit enfin le jour à la fin de ce siècle, la "Maison Blanche" autrefois appelée "Weisse Haus" et qui est aujourd’hui une partie du Lindner Hotel de Loèche-les-Bains.

En 1682, la commune de Loèche-les-Bains devint finalement propriétaire des sources thermales. Au cours du siècle des Lumières, l’homme de sciences russe Mazomousky rédigea une publication géologique et Albrecht von Haller emprunta le sentier par la Gemmi pour faire des études de la flore alpine suisse. Entre 1739 et 1741, la voie actuelle de la Gemmi de Loèche-les-Bains jusqu’au col fut construite, facilitant ainsi la circulation, même si pour certains ce sentier des muletiers reste aujourd’hui encore impressionnant.

De nombreux personnages illustres ont séjourné à Loèche-les-Bains, tels que Goethe en 1779, Guy de Maupassant en 1877 ou encore Mark Twain un an plus tard. D’autres n’ont pas été recensés, mais les écrivains ont certainement contribué dans l’ensemble à la célébrité des lieux.

Loèche-les-Bains a beaucoup évolué au XIXème siècle avec la construction de son infrastructure. La première route a été bâtie en 1850. Quelques temps auparavant, un mur de protection contre les avalanches avait été érigé, ce qui a motivé la construction de plusieurs hôtels.    

En 1889, la lumière électrique fit son apparition à loèche-les-Bains avec l’inauguration de la première centrale électrique valaisanne. Un peu plus tard en 1896, la première société hôtelière par actions en Suisse fut créée, la Hotel et Bädergesellschaft, et c’est en 1915 que la ligne de train entre Loèche et Loèche-les-Bains transporta les premiers passagers. Celle-ci resta en activité jusqu’en 1967.

En 1948, la première remontée mécanique fut construite, même si celle-ci prit vraiment du service sur deux saisons (été et hiver) à partir du début des années soixante.

Le premier boom touristique moderne eut lieu suite à la construction du premier téléphérique de la Gemmi, à l’installation d’une clinique rhumatologique et à la construction de la première forme des thermes de Loèche-les-Bains et enfin des téléphériques du Torrent.

L’élargissement constant et l’entretien de l’infrastructure avec l’agrandissement des bains, la construction des Alpentherme, la via ferrata Daubenhorn ou la plateforme panoramique sur la Gemmi permettant d’admirer le paysage font aujourd’hui vivre le tourisme. Ainsi, depuis des siècles, nos sources thermales d’eaux chaudes, les infrastructures de loisirs développées autour et la facilité des voies de communication ont attiré de nombreux touristes et façonné Loèche-les-Bains, dont elles ont fait la renommée.

Vous pouvez télécharger ici les détails de l’histoire de Loèche-les-Bains

Les films historiques suivants ont été produits dans le cadre du projet "enjoy Switzerland Leukerbad"

Loèche-les-Bains autrefois - Intro

 

Loèche-les-Bains autrefois en hiver

 

Le premier voyage de la ligne de chemin de fer Loèche-Loèche-les-Bains

 

Ski autrefois à Loèche-les-Bains

Contact

Loèche-les-Bains tourisme
Hôtel de ville
CH-3954 Loèche-les-Bains
Tél. +41 27 472 71 71
info@loeche-les-bains.ch

 

Horaires d'ouverture:

Lundi - Samedi:
09:00 – 12:00 / 13:15 – 17:30

Dimanche:
Fermé

Label: Quality
Label: Wellness
Label: Family