Lieu:
** Alle **
Arrivée:
Départ:
Adultes: Enfants:
Chambr.

Histoire d'Albinen

Histoire locale

Albinen Geschichte nostalgisch sw

Nous ne savons pas vraiment si l’origine du nom Albinen vient d’Albignion (Alpe) ou Arbignon (forêt). Ce qui est sûr, c’est que les Celtes étaient installés ici car nous avons retrouvé des tombes celtiques datant de la préhistoire. Dans le courant du XIème siècle, des peuples germanophones se sont déplacés de Loèche-les-Bains à Albinen et ont rendu le lieu habitable.

En 1224, "Albignun" apparaît pour la première fois dans un registre et deux ans plus tard, un autre document déclare que les paysans d’Albinen se sont mis ensemble afin de racheter les droits d’Albinen à l’évêque de Sion. Un acte constitutif se trouve de nos jours encore dans les archives communales. Les hameaux de Tschingeren et Dorben appartiennent également à Albinen et ont fait leur apparition dans les registres au même moment. Dorben était le chef-lieu jusqu’à ce que celui-ci se déplace définitivement à Albinen en 1350. En 1339, le nom "Arbignon" est également apparu sur un registre. Ici, on parlait principalement le franco-provençal jusqu’à la fin du Moyen Âge, tout comme à Loèche-les-Bains. En 1737, Albinen a été élevé au rang de paroisse et s’est détaché de Loèche-Ville.

Albinen a été pendant une bonne partie du XXème siècle difficilement accessible, on pouvait seulement s’y rendre à pied par des chemins escarpés. Les échelles d’Albinen de Loèche-les-Bains faisaient partie des passages les plus audacieux sur lesquels de lourdes marchandises étaient transportées par les huit échelles. Cet accès difficile a certainement contribué à la préservation de l’image du lieu. Albinen est considéré comme un village valaisan typique, même si celui-ci s’est implanté à flanc du versant, ce qui est rare en Valais. De par sa situation, l’implantation des constructions est excessivement dense. Albinen a été désigné parmi les "sites construits à protéger en Suisse" (ISOS).

Nous ne savons pas exactement à quand remontent les échelles d’Albinen, c’est encore moins clair que pour le col de la Gemmi. En 1781, elles apparaissent en tout cas sur la "Carte générale de la suisse par un voyageur français" dont l’auteur, Jean Benjamin de la Borde, avait schématisé le passage par deux échelles. Nous supposons que les Alamans ont déjà utilisé ce passage lorsqu’ils colonisèrent les Sonnenberge. Une autre hypothèse indique que les échelles d’Albinen constituaient, en plus de la voie romaine, un deuxième prolongement de la traversée de la Gemmi depuis la vallée de la Kander jusqu’à la vallée du Rhône.

Un site à protéger

_MG_7338_verkleinert

Historique et croissance « Albinen » est cité pour la première fois dans un document en 1226. Les toponymes sont presque exclusivement d’origine romane ; la langue allemande s’est imposée seulement vers la fin du Moyen-Age. Sur le plan religieux, le village faisait partie de Loèche, avant d’être élevé au rang de paroisse en 1737 et doté de sa propre église. Jusqu’au XXe siècle, la population de montagne vivait presque en autarcie. Le village n’était atteignable que par d’abrupts sentiers pédestres. Selon le Lexique géographique de Suisse, il n’y avait à Albinen, en 1902, ni auberge, ni magasin, ni dépôt de sel. En ce temps là, 380 personnes habitaient le village, ce qui représente le nombre d’habitants le plus élevé dans l’histoire de la commune. Dès les années quarante, la population n’a cessé de diminuer, une évolution qui n’a pas été infléchie par l’ouverture de la route dans les années soixante. La nouvelle route a toutefois induit un changement dans les activités de la population et transformé le village agricole en station touristique. En 1960, plus de deux tiers de la population active travaillait encore dans l’agriculture contre 33 pourcent dix ans plus tard et seulement trois pourcent en 1990, pour un total de 242 habitants.

Lien géographique entre les localités. Le village densément construit frappe par son implantation spectaculaire à flanc du versant escarpé surplombant les gorges de la Dala. Il est comme collé à la pente et se distingue ainsi de la plupart des villages agricoles de montagne de la région, situés sur des plateaux d’altitude. L’utilisation parcimonieuse du sol a mené à une implantation des constructions excessivement dense. Les maisons en bois s’entassent à flanc du versant, dans le mélange typique local de granges et d’habitations. Au cœur du hameau fermé sur lui-même, se dresse la puissante église en crépi clair qui domine largement les toits alentours, avec son toit en voûte en tôle et son intéressante tour. On y trouve des maisons des XVIIe et XVIIIe siècles étonnamment bien conservées. Grâce aux pignons de toutes les maisons d’habitation qui sont orientés vers la vallée, le site présente une vue d’ensemble d’une remarquable unité. 

Classification. L‘ISOS (Inventaire fédéral des sites construits à protéger en Suisse) classe Albinen comme site d’importance nationale. Aussi bien la situation, que les qualités spatiales et historico-architecturales du lieu bénéficient d’un excellent classement. Evaluation: excellent !

Appréciation du village dans le contexte régional. L‘ISOS évalue le village de la manière suivante:

  • XX (sur XXX) pour la qualité de la situation. Qualité de la situation prépondérante grâce à l’implantation unique du village aux constructions serrées à flanc d’une pente escarpée surplombant les gorges de la Dala: silhouette toutefois altérée par des constructions parasites environnantes.
  • XXX (sur XXX) pour les qualités spatiales. Qualités spatiales prépondérantes grâce à l’extrême densité des constructions, à leur grande homogénéité et à l’aspect non hiérarchisé du tissu construit avec des habitations et des granges de petite taille et de taille moyenne, aux intéressantes tentatives de création de rangées et grâce à la charmante place du village.
  • XX (sur XXX) pour les qualités historico-architecturales. De grandes qualités historiques et architecturales grâce à l’existence de nombreuses constructions en madrier typiques de la région et grâce à l’intégration réussie de manière exemplaire de la nouvelle église paroissiale.

Les échelles d‘Albinen

Albinenleitern Stich

Lorsque l’on demande à des indigènes quand, par qui et pourquoi ces échelles furent installées, la réponse est : "Je l’ignore". Nous ne savons rien de précis non plus. Une chose est certaine: En 1781, parut une "Carte générale de la suisse par un voyageur français". L’auteur Jean Benjamin de la Borde a effectué un relevé précis de l’accès spécial depuis Loèche-les-Bains à Albinen (ou "Alpen" ?) et a dessiné schématiquement deux échelles.

Ne rien savoir de précis conduit à des spéculations, par ex.: 

  • Est-ce qu’éventuellement les Alamans déjà, lorsqu’ils colonisèrent la cuvette de Loèche-les-Bains et les "Sonnenberge" (= coteaux du soleil) (Albinen, Guttet, Feschel, Jeizinen) en franchissant la Gemmi vers 800 après J.-C., auraient emprunté le sentier passant par les échelles d’Albinen?
  • Ou est-ce que ce sont simplement des bergers et des chasseurs qui, au Moyen-Age, ont transporté leurs marchandises et leur gibier en utilisant cette voie?
  • Une autre hypothèse semble quasi certaine: les échelles d’Albinen constitueraient, en plus de l’ancienne voie romaine, une seconde suite de la traversée de la Gemmi depuis la vallée de la Kander jusqu’à la Vallée du Rhône.

Quelle que soit la vérité, expérimentez ce sentier de randonnée par vous-même et interrogez-vous avec nous sur son passé. Cela en vaut la peine !

Les échelles d‘Albinen de nos jours. De nos jours, les échelles d’Albinen constituent une liaison pédestre spectaculaire entre Loèche-les-Bains et Albinen. Il s’agit de 8 échelles parfaitement entretenues, réparties sur une hauteur d’environ 100 mètres. Les randonneurs exempts de vertige doivent absolument tenter une fois ce parcours qui s’apparente à une via ferrata. A propos: L’ascension demande moins de courage que la descente.

Contact

Loèche-les-Bains tourisme
Hôtel de ville
CH-3954 Loèche-les-Bains
Tél. +41 27 472 71 71
info@loeche-les-bains.ch

 

Horaires d'ouverture:

Lundi - Samedi:
09:00 – 12:00 / 13:15 – 17:30

Dimanche:
Fermé

Label: Quality
Label: Wellness
Label: Family