Lieu:
** Alle **
Arrivée:
Départ:
Adultes: Enfants:
Chambr.

L'hydrogéologie

L'hydrogéologie est un domaine de la géologie qui s'intéresse au phénomène et aux propriétés des eaux souterraines et de la nappe phréatique. On entend par source thermale, une source d'eau provenant de la nappe phréatique et jaillissant à une température supérieure à 20 °C.

Informations générales sur les sources thermales
Les sources thermales de Loèche-les-Bains furent utilisées sans interruption de l'époque romaine à nos jours. On utilise actuellement à Loèche-les-Bains huit sources ou groupes de sources dans un but thérapeutique ou énergétique. En tout, environ 65 sources thermales sont mentionnées au cadastre. Il s'agit de sorties d'eau d'infiltration tièdes ou chaudes pouvant aller jusqu'à 51 °C, comme c'est le cas pour la source St. Laurent qui enregistre un débit constant de 900 l/min.
Les sources thermales sortent à la lumière du jour en jaillissant en partie directement du spath calcaire ou plus rarement du schiste argileux. Mais, certaines sources doivent se frayer un passage dans une couche importante de roches meubles pour remonter de l'aquifère thermal rocheux, comme c'est le cas de la source St. Laurent. Le débit total d'eau thermale de Loèche-les-Bains est évalué avec prudence à environ 3.000 l/min d'eau thermale non mélangée.

Composition de l'eau thermale
Toutes les eaux thermales de Loèche-les-Bains proviennent d'un même aquifère thermal. Il s'agit d'une eau au sulfate de calcium avec une teneur en sodium, strontium et fer légèrement au-dessus de la moyenne et une teneur considérable en fluor. Elle présente une forte teneur en éléments solides dilués (1.800-2.000 mg/l) et contient parfois une suspension brun-noir qui provient du schiste d'Aalenden traversé. La boue caractéristique de nombreuses sources est d'une vive couleur rouge rouille causée par sa haute teneur en fer (utilisée pour les applications de boue). Toutes les eaux thermales présentent un certain taux de mélange d'eau froide (9 - 40 %).

Origine de l'eau thermale
Son long trajet commence à l'est de Loèche-les-Bains, dans la zone située entre les sommets du Majinghorn et du Torrenthorn. C'est ici, près des lacs Wysssee et Schwarzsee, à environ 2.300 - 3.000 m au-dessus du niveau de la mer, que l'eau de pluie s'infiltre et pénètre dans la montagne par des systèmes de failles raides jusqu'à environ 500 m au dessous du niveau de la mer. L'eau s'enrichit en calcium et sulfate dans cet environnement de gypse triadique. Puis, devenue eau thermale, elle remonte à la surface avec le réchauffement pour sortir à l'air libre par une des nombreuses sources de Loèche-les-Bains.
L'eau fait sûrement un voyage de plus de 40 ans dans ces voies d'écoulement souterraines, comme nous avons pu le constater en réalisant des mesures de tritium. On se demande également si les roches cristallines du massif de l'Aar sont en contact avec ces écoulements souterrains. Cette question fait encore l'objet de vives discussions. Les tremblements de terre, l'évolution des précipitations, sans oublier les activités de la construction, peuvent modifier le débit et les propriétés des sources thermales.

Contact

Loèche-les-Bains tourisme
Hôtel de ville
CH-3954 Loèche-les-Bains
Tél. +41 27 472 71 71
info@loeche-les-bains.ch

 

Horaires d'ouverture:

Lundi - Samedi:
09:00 – 12:00 / 13:15 – 17:30

Dimanche:
Fermé

Label: Quality
Label: Wellness
Label: Family